Dans le cadre d'un congrès à Amsterdam mardi dernier, un intervenant a parlé de la place donnée au risque dans notre société. Ce dernier prend chaque jour un peu plus de place dans notre quotidien et en vient à nous transformer profondément. Les journalistes nous montrent quotidiennement les risques qui sont notre lot : avaler des ingrédients génétiquement modifiés, bronzer au soleil trop longtemps, traverser la rue sans regarder à gauche et à droite, etc. Le listing des sources de risques n'a de cesse de s'agrandir. Tout comme un lapin pétrifié surpris par les phares d'un véhicule, nous n’avons apparemment d'yeux que pour les risques, qu'il s'agisse d'observer les problèmes climatiques ou d'imaginer un scénario grec pour notre pays. Nous barbotons aujourd’hui dans un paysage où tout le monde voit des risques à chaque coin de rue. Leur probabilité est le plus souvent surestimée. Mais cette évaluation subjective des risques entrave sensiblement le travail des autorités, qui se retrouvent confrontées à une population qui imagine un monde où le risque serait banni. Tous les risques doivent être bannis, que ce soit pour les banques, les patients, ou les animaux. Dans tous les cas, un même combat: le risque zéro, en tout lieu et à tout moment. Là où le bât blesse, c'est que le fait de ne pas prendre de risque conduit à étouffer dans l'oeuf la prospérité. Le risque est gravé dans nos gènes humains et sociaux : si nos ancêtres avaient eu la même phobie du risque, nous en serions encore à vivre dans les arbres. Révolutions politiques, progrès scientifiques, performances sportives ou opérations militaires : tout cela est rendu possible grâce à la prise de risque. Chuck Yeager savait qu'il prenait un énorme risque lorsqu'il a voulu dépasser la vitesse du son. Dans toute activité humaine, s'il n'y a personne pour prendre des risques, le progrès ne peut se faire. Les arguments développés par cet intervenant lors de ce congrès m'ont intéressé, car c'est exactement ce à quoi doit se mesurer en permanence une entreprise : au risque. Un risque fondamental si l'on entend créer de la richesse. La personne qui ne met rien en jeu n'avance tout simplement pas. Davantage d'information est disponible sur le site de l'agence organisatrice de l'organisation de séminaire à Amsterdam. Cliquez sur le lien.